Enseignants Plans de cours

L'art autochtone contemporain au Canada


Tom Thomson, Rivière du Nord, 1914-1915 et Frederick H. Varley, Vera, 1930

De prime abord, comparer un paysage et un portrait peut sembler étrange. Mais lorsque l'on constate que ces deux peintres ont utilisé une même palette de couleurs, ont une grande sensibilité technique et que la composition est simple et efficace, on peut facilement comparer ces œuvres. Premièrement, la verticalité se retrouve dans chacune des œuvres : les troncs d'arbres de Thomson rappellent le motif de la veste de l'œuvre de Varley. L'œuvre Vera s'harmonise dans le même coloris que celui employé par Thomson dans Rivière du Nord. Les couleurs chaudes côtoient les froides dans des proportions inverses. Ainsi, Thomson utilise les tons froids en petites touches tandis que Varley ne recourt à des tonalités chaudes que pour accentuer sa finesse d'observation. Autre fait intéressant, les compositions naturelles - Thomson place le spectateur au premier plan, observateur d'une nature sauvage, le laissant deviner l'étendue du paysage. Varley, quant à lui, laisse le spectateur « se faire regarder » par son sujet et entrer dans son intimité. Le temps atténuera le mystère qui entoure la mort de Thomson et ne pourra que mettre en valeur les oeuvres intenses et merveilleuses de ses dernières années.