Peinture canadienne des années 30

Biographie : Paraskeva Clark

Paraskeva Clark
Russie, Canada
Née Russie: Saint-Pétersbourg, le 28 octobre 1898
Meurt à Toronto (Ontario), le 10 août 1986

Photo : Charles Comfort
Collection de Bibliothèque et Archives, Musée des beaux-arts du Canada

Formulaires biographiques



Agrandir



« Qui est l´artiste? N´est-il pas un être humain comme nous, mais doué de la capacité de mieux comprendre et percevoir les réalités de la vie? Certainement. Dans ce cas, ceux qui mettent leur vie, leurs connaissances ou leur temps au service de causes sociales ont le droit d´attendre de l´aide de la part de l´artiste. Je ne peux imaginer de rôle plus inspirant que celui qu´on demande à l´artiste de jouer dans la défense et le progrès de la civilisation ».
(Paraskeva Clark, New Frontier, avril 1937)

Établie à Toronto dès le début des années trente, Paraskeva Clark était l´unique peintre du Canada à exprimer ses opinions gauchistes sur des toiles. Elle a participé activement à la Ligue canadienne contre la guerre et le fascisme et était une amie intime de Norman Bethune (1890-1939).

Paraskeva Plistik a grandi dans une famille d´ouvriers de Saint-Pétersbourg, en Russie. Elle suivait des cours d´art du soir à l´académie Petrograd et travaillait dans une manufacture de chaussures le jour. Après la révolution de 1917, elle a étudié à l´académie, que le gouvernement soviétique avait renommée les « studios libres », de 1918 à 1921. Son professeur, Kuzma Petrov-Vodkin, un disciple de Cézanne, l´a influencée avec ses théories sur la mission humaniste de l´art. À l´automne 1923, Paraskeva a déménagé à Paris, où elle a rencontré Philip Clark, un Canadien qu´elle a épousé en 1931 et avec qui elle a déménagé à Toronto.

Paraskeva Clark a apporté avec elle une connaissance des traditions structurelles et formelles de l´art français qu´elle tenait de Paul Cézanne et des cubistes. Ses premières toiles canadiennes étaient des portraits et des natures mortes. Clark ne pouvait toutefois pas fermer les yeux devant les crises politiques et économiques déclenchées par la Crise de 1929, ou devant la montée du fascisme. À la fin des années trente, son œuvre, comme le témoigne Petroushka (1937), a pris une nouvelle direction alors qu´elle était de plus en plus engagée dans les causes politiques de l´époque.

En novembre 1933, Clark a participé à la première exposition du Groupe des Peintres canadiens, présentée à l´Art Gallery of Toronto. Elle a été élue membre à part entière en 1936. Elle a continué d´exposer avec le Groupe jusque dans les années soixante. Clark était membre de l´Ontario Society of Artists et de l´Académie royale des arts du Canada.

Galerie de l'artiste

Biographie

  • Paraskeva Clark

Entrevue